La CRG lance le PNMI à Douya dans la Ngounié

Mercredi 6 mai 2015, village Douya, Département de la Douya-Onoye (Ngounié), le Président National de la Croix-Rouge Gabonaise, Dr Guy Patrick OBIANGNDONG, lance les premières consultations du Projet National de Médecine Itinérante (PNMI) dans la province en présence du Préfet du Département.

Les populations venues nombreuses des villages à l’entour se sont rassemblées au dispensaire de Douya pour bénéficier des consultations médicales à un franc symbolique et à la distribution gratuite des médicaments.
En effet, le PNMI de la CRG donne l’opportunité aux populations de l’arrière-pays, moyennant un coût symbolique de 500 francs CFA, de bénéficier des consultations médicales auprès d’une équipe composée de médecins, d’infirmiers, de sages-femmes et de laborantins. Ainsi sont effectuées sur place tous les examens et analyses pour un meilleur diagnostic. L’ordonnance remise au patient donne accès à ce dernier à la pharmacie, où les médicaments prescrits par le médecin lui sont remis gratuitement.

Les femmes enceintes et les enfants sont exonérés de ces frais de consultation.
A Douya, les populations ont manqué de mots pour remercier la Croix-Rouge Gabonaise de cette heureuse initiative qui vient, un tant soit peu, pallier leur manque criard de soins médicaux malgré la proximité des structures sanitaires à Mouila.
Le Projet National de Médecine Itinérante de la CRG bénéficie du soutien et de l’accompagnement du Ministère de la Santé et de la Prévoyance Sociale, de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale (CNAMGS) dans le cadre de la Stratégie Nationale d’Investissement Humain du Gabon (SNIHG).
Le PNMI a pour objectifs de contribuer à l’amélioration de l’état de santé des populations des zones rurales à travers l’organisation des consultations hebdomadaires de médecine générale. L’approche intégrant la médecine itinérante (curative), par la mobilisation des équipes médicales, et la composante communautaire (intégration des communautés) permet à la CRG de contribuer à la réponse des besoins sanitaires de base des populations vivant dans les quartiers sous-intégrés et en milieu rural, en menant plusieurs activités de prévention (sensibilisation de proximité) et de prise en charge de la maladie (consultation médicale).