La CRG au chevet des sinistrés des inondations de Libreville

Les fortes pluies qui se sont abattues dans la nuit du 16 au 17 novembre ont provoqué une montée des eaux dans plusieurs quartiers de Libreville et sa périphérie, occasionnant de graves inondations. Avorbam, Plein Ciel, Hauts de Gué Gué, Cité des crabes…, autant de zones de la capitale gabonaise et de la commune voisine d’Akanda qui ont été fortement impactées.  Si aucune victime n'est à déplorer, de nombreux habitants, dont des personnes âgées et les enfants, ont été évacués par mesure de sécurité.


Un secouriste de la CRG évacuant un enfant de la zone inondée

Un secouriste évacuant une personne âgée

C’est l’occasion, une fois encore, de magnifier le rôle de la Croix-Rouge Gabonaise qui, de plus en plus, assume pleinement son statut d’auxiliaire des pouvoirs publics. En effet, aussitôt alertée, la CRG a déployé ses volontaires et ses secouristes sur le terrain pour venir en aide aux populations sinistrées. Grâce à leur intervention rapide et surtout à leur professionnalisme, de nombreuses pertes, en vies humaines et en matériel, ont pu être évitées.


Un volontaire de la CRG et les Sapeurs Pompiers en pleine intervention
Une habitation envahie par les eaux de pluie

Cette action de la Croix-Rouge Gabonaise a d’ailleurs été fortement encouragée et saluée par la Première Dame du Gabon, Madame Sylvia Bongo Ondimba, par ailleurs marraine de notre Société Nationale, qui a indiqué : « Je tiens à remercier chaleureusement les volontaires de la Croix-Rouge Gabonaise pour leur action qui s’est révélée une nouvelle fois essentielle dans le dispositif de secours, à Avorbam, Plein Ciel, Hauts de Gué Gué et la Cité des crabes, avec le plein appui de l’ensemble de nos forces publiques ». La Première Dame du Gabon a par ailleurs sollicité la création d’un fonds d’urgence dédié à la Croix-Rouge Gabonaise pour venir en aide aux sinistrés.

En outre, dans le cadre du plan d'urgence déclenché le lundi 17 novembre, un centre d'accueil a été ouvert au Stade de l’Amitié d’Agondjé. Près de 230 personnes y sont hébergées et bénéficient du soutien et de l’assistance de nos volontaires. La Croix-Rouge Gabonaise qui en assure la gestion a mobilisé sur place des dizaines de secouristes, des véhicules d'intervention rapide et des personnes pour l’accompagnement psychosocial des sinistrés.

  Les Secouristes de la CRG au centre d'accueil des sinistrés du Stade d'Agondjé