Des kits alimentaires pour les familles démunies

Les volontaires de la Croix-Rouge au contact des populations


La Croix-Rouge a lancé il y a quelques jours son programme d'aide alimentaire aux personnes et familles vulnérables de Libreville et Owendo, comme pour contribuer, en tant qu'auxiliaire des pouvoirs publics, à  l'atténuation des souffrances humaines récurrentes parmi les populations gabonaises. C'est le projet, le « Panier Alimentaire de la Croix-Rouge Gabonaise, « PAQ_CRG ».

C'est une véritable expédition au cœur des réalités sociales gabonaises que cette opération d'aide aux familles vulnérables qui vivent dans les quartiers sous-intégrés de Libreville et Owendo, engagée par la Croix-Rouge gabonaise.

Les volontaires de cette organisation humanitaire parcourent en effet depuis quelques jours les quartiers difficiles d'accès à la rencontre de personnes identifiées au cours de plusieurs missions de recensement. Il ne s'agit donc pas de personnes choisies arbitrairement, mais plutôt sélectionnées par des critères de vulnérabilité et de précarité. « Ce sont des ménages que nous avons rencontrées plusieurs fois pour des services d'aide humanitaire et nous savons véritablement à quel point leurs conditions de vie sont précaire. Et la Croix-Rouge Gabonaise, sans se substituer à l'État, s'est engagée à soutenir un temps soit peu ces familles», a indiqué l'Administrateur provisoire de l'organisation, le Dr. Guy-Patrick OBIANG.


Ce « quelque chose » de la Croix-Rouge Gabonaise est un programme de kits alimentaires mis en place pour apporter une assistance à 2000 ménages préalablement choisies d'ici décembre 2013.

Ainsi, grâce à son réseau de volontaire, 250kits seront distribués chaque mois. Chaque kit est constitué d'un sac de riz parfumé de 25kg, 5 litres d'huile, une boîte de lait de 2,5kg, 2 paquets de sucre, 2 boites de tomates concentrées, 3 sachets de sel, 1 boîtes de maquerelles, 10 boîtes de sardines, 1 grand seau de beurre et 12 morceaux de savon.

La semaine écoulée, les populations de Libreville et d'Owendo ont reçu leur premier don.
Pour des veuves, des orphelins, des personnes du 3e âge des handicapés et des familles totalement démunies de ressources, ce kit offert a le mérite de faire renaître l'espoir. Une jeune femme a d'ailleurs confié son soulagement, elle qui n'arrive plus à nourrir convenablement sa famille depuis le décès de son mari. Et comme elle, bien d'autres Gabonais ont trouvé dans ce geste un véritable apaisement.

Motivé par l'élan de solidarité la Croix-Rouge vise à travers ses activités à développer les idéaux de paix, de tolérance et de compréhension mutuelle entre tous les hommes et tous les peuples dans le stricte respect des principes fondamentaux du mouvement.

Ce programme ne se limitera pas à Libreville et Owendo. Il devra s'étendre, au rythme certainement des partenariats qui vont se concrétiser.

Pour l'heure, seul le groupe CECA-GADIS qui compte dans sa chaine de distribution des enseignes comme GABOPRIX, CECADO, INTERGROS, SUPERGROS, Géant CKdo, Super CKdo soutient la Croix-Rouge Gabonaise dans cette démarche. Le combat dans lequel s'est engagé ce groupe est noble car "le profil de la pauvreté établi à l'issue de l'Enquête Gabonaise sur l'Évaluation de la Pauvreté́ (l'EGEP) en 2005, donne une estimation de 24% des ménages qui n'arrivent pas à satisfaire convenablement trois repas par jour, ainsi que leurs besoins nutritionnels", indique le PNUD, dans son rapport de 2010.


En plus de soulager momentanément ces familles, la Croix-Rouge Gabonaise vise à travers ce projet aussi l'amélioration de la qualité de la nutrition des enfants en bas-âge. La dernière enquête démographique de la santé (EDS) au Gabon stipule que "17 % des enfants souffrent de malnutrition chronique dont environ un tiers (6 %) sous une forme sévère.. Sachant que le niveau de malnutrition chronique est légèrement plus élevé chez les enfants de sexe masculin (19 %) que chez ceux de sexe féminin (14 %)", Il y a donc une urgence réelle puisque la santé infantile détermine l'avenir d'un pays. Elle fait d'ailleurs partie des OMD dont le Gabon s'est engagé dans ses programmes de développement social et sanitaire. La composition de ce Panier Alimentaire a donc tenu compte de ces besoins nutritifs pour les enfants, mais aussi pour les personnes du 3e âge qui sont tous autant vulnérables à ce phénomène de la faim.

Somme toute, la Croix-Rouge Gabonaise se satisfait d'ailleurs de la perception que les populations ont de ce projet. Elle devient ainsi une organisation humanitaire présente et qui rappelle à la conscience humaine, aux acteurs économiques publics et privés que l'existence de l'autre peut être améliorée au quotidien par des simples actions humanitaires.