Cérémonie de lancement du camp jeunesse de la Croix- Rouge Gabonaise

L’esplanade du lycée d’Etat Charles MEFANE a servi de cadre à l’ouverture officielle du premier Camp Jeunesse de la Croix-Rouge Gabonaise à Lambaréné.

L’évènement a été rehaussé par la présence du Ministre de la Culture des Arts et de l’Education Civique, le Ministre délégué à l’Education Nationale et de plusieurs autres autorités de la localité dont le Gouverneur de la province et le Maire de la commune. Dans leurs allocutions de circonstance, les uns et les autres ont remercié le Croix-Rouge Gabonaise, ainsi pour le Gouverneur de province qui a officiellement lancé la cérémonie, les activités du camp c’est « l’opportunité de manifester ici l’immense œuvre  que n’a eu de cesse d’entreprendre Madame la Première Dame pour encadrer la jeunesse gabonaise et apporter des solutions idoines et forts appropriées aux problèmes auxquels  elle se trouve en butte » et ce dernier pour conclure que «  il me sied de convier l’ensemble des participants à tirer le maximum de profit de tous les débats, échanges et renseignements qu’ils sont appelés à recevoir au cours de ce rendez-vous de partage d’expérience aux fins d’améliorer le développement de la culture du volontariat et de l’action humanitaire dans notre pays ».

Pour sa part le Président de la Croix-Rouge Gabonaise, après s’être assuré de la présence effective des délégations des différentes provinces à Lambaréné, a souhaité la plus cordiale des bienvenues pour les cinq cent (500) jeunes volontaires.

Pour le Dr Guy Patrick OBIANG NDONG « Le Camp Jeunesse que nous organisons en partenariat avec le Ministère de la Culture des Arts et de l’Education Civique répond aux orientations de la Fédération Internationale de la Croix-Rouge et du Croissance Rouge (FICR) qui recommande à toutes les Sociétés Nationales de promouvoir les valeurs humanitaires auprès des jeunes car en effet, toute organisation qui se veut ambitieuse doit investir dans la jeunesse car les jeunes constituent le présent et l'avenir, sans eux, on ne peut rien faire ! »

A la suite de cette cérémonie protocolaire, les activités proprement dites au camp ont commencé avec notamment, au programme les ateliers et les excursions.

Rappelons que très tôt en matinée, les cinq cent (500) jeunes volontaires et les en cadreurs de la CRG accompagné du Ministre de la Culture  des Arts et de l’Education populaires ont arpentés les rues de la capitale migovéenne pour un footing matinal.